22 décembre 2020

Construisons ensemble Le Palais, « Petite Ville de Demain »

Par Karol Kirchner

Le Maire Thibaut Grollemund l’a annoncé lors d’une conférence de presse hier 22 décembre , la commune de Le Palais est lauréate du dispositif gouvernemental « Petites villes de demain » : félicitations donc à tous les élus et au personnel technique qui ont élaboré et porté cette candidature dans l’urgence avec succès.

Désormais réfléchissons-y ensemble, pour faire vivre la démocratie participative ! Continuons d’associer pleinement les insulaires palantins au développement de notre commune et plus largement de notre territoire insulaire. Parce que les décisions qui sont préparées et réfléchies en commun se révèlent toujours au final les plus efficientes.
Dans cet esprit d’intelligence collective, proposons un travail participatif fait de débats et d’échanges animés par une personne ressource de l’île sur la vision de notre territoire pour les 10 prochaines années, une convention citoyenne communale pour Palais et Belle-Ile.

Un diagnostic

Certes un diagnostic de territoire et un programme de développement sont déjà à l’œuvre : en émanent les premières Opérations de Revitalisation du Territoire du projet Cœur de Ville.
D’autres opportunités sont à venir avec le programme « Petites Villes de Demain », pour conforter notre place au cœur du département et de la région Bretagne, pour maintenir et développer l’attractivité de notre territoire.

Une réflexion citoyenne

Ce sont aux habitants d’ être force de propositions et de soutien aux élus locaux pour dessiner un horizon heureux tenant compte des enjeux économiques, sociaux et environnementaux.

Collectivement réfléchissons aux réponses à apporter aux questions qui se posent à nous, notamment :

  • Quels axes de développement pour un tourisme de qualité et respectueux ?
  • Comment maintenir un niveau élevé de qualité de vie face au désengagement de l’Etat et à la prééminence d’intérêts privés ? (Maintien des services publics, qualité et coûts du transport maritime de personnes et de biens et du transport des hydrocarbures, gestion de l’eau et des déchets)
  • Quelles aides et incitations pour développer l’offre de services et de biens produits et transformés localement ? (Aide aux filières céréales panifiables, lait, élevage etc.)
  • Quelles priorités pour faciliter les transitions nécessaires : énergétiques et climatiques ; vers quelle autonomie et résilience en matière d’hydrocarbures (dépôt et pipe line), d’énergie renouvelable (parc éolien offshore)
  • Comment anticiper localement les bouleversements climatiques à venir et par exemple les risques de submersions (risque de tempêtes plus fréquentes, élévation du niveau des océans etc)
  • Comment repenser les déplacements autour des mobilités douces et de modes de transport les moins impactant en matière d’énergie et de pollution (sur l’île et liaisons avec le continent)
  • Quel développement autour de notre identité (juridique avec la reconnaissance d’un statut spécifique), culturelle ( projet Propice comme tiers lieu associatif et participatif)
  • Comment concilier qualité de vie, qualité de l’environnement avec les impacts technologiques forts , du numérique par exemple (déploiement de nouvelles antennes 4G 5G, en attente de la fibre optique…)
  • Quels logements souhaitons nous, satisfaisant les contraintes (juridiques, financières, énergétiques etc) et répondant à la demande des populations insulaires et travailleurs saisonniers (zone d’expérimentation d’habitats légers)
  • Comment assurer et accroître l’efficacité des politiques communales et intercommunales (projet de commune nouvelle)

Cette liste non exhaustive de thèmes serait la base de travaux de groupe, organisés sur une période de 2 fois 3 jours finalisés par des fiches de synthèse présentés aux élus.

Vos suggestions et idées sont bienvenues ici dans les commentaires !